Quelle ville accueillera le siège de la région ACAL ?

Lors du 2e tour des élections régionales, les 3 villes en tête n’ont pas trouvé d’accord concernant celle qui recevra le siège de l’exécutif régional.

Regroupant 10 départements et proposant une superficie de 57 500 km2, la région ACAL (Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine) est la 4e région de France. Le partage des centres de pouvoir est donc très délicat. La loi fixe le chef-lieu de région à Strasbourg. Mais l’État a installé les autres services (Direccte, rectorats…) dans d’autres villes. Mais concernant le siège du conseil régional, aucun accord n’a été trouvé.

 

Metz pour le FN

Selon le leader du Front national, l’exécutif régional doit se trouver à Metz. La ville est plus centrale, car Strasbourg est déjà la capitale économique et européenne. Aussi, la préfecture de région devrait se trouver à Châlons-en-Champagne. En outre, d’autres membres du parti comme Florian Philippot s’opposent à l’idée de fusionner les régions. Si le parti accède au pouvoir en 2017, cette réforme de fusion sera remise en cause.

 

Strasbourg est plus adapté

Selon le président du conseil régional de Lorraine, Strasbourg est plus adaptée pour recevoir l’exécutif régional. Pour les élus, il souhaite créer une assemblée itinérante pour ‘respecter les territoires’. Pour le financement, il affirme trouver autour de 5 millions d’euros en réduisant les mensualités des élus. En outre, le leader de gauche veut diviser l’ACAL en 57 territoires afin de favoriser la proximité.

 

Un siège avec 3 maisons

Le leader du LR-UDI-Modem veut que le siège de l’exécutif soit toujours à Strasbourg. Cela dit, il envisage la mise en place de 3 maisons de la région sur Strasbourg, Metz et Châlons-en-Champagne. Ainsi, les citoyens n’auront pas à traverser toute la vaste région.

Vous aimerez aussi...