13 millions d’euros octroyés aux collèges de l’île de la Réunion

Plusieurs secteurs sont au centre de ses intérêts, dont le social, le transport, le logement. A ce sujet, SAPHIR a décidé d’octroyer 13 millions d’euros aux collèges de l’île de la Réunion. Cette décision a été prise lors du dernier Conseil général de sa Commission permanente, qui avait aussi introduit le sujet de l’éducation dans l’ordre du jour.

SAPHIR apporte un soutien annuel régulier aux collèges publics de la Réunion

Le Conseil général de SAPHIR débute cette fois par un hommage à Gilbert Canabady, qui n’est autre que le fondateur de la collectivité, décédé, à travers une minute de silence. Puis, le menu du jour est entamé et poursuivi par l’examen des dossiers soumis aux votes. Chaque année, les collèges publics de la Réunion reçoivent une enveloppe renfermant un financement que la collectivité apporte habituellement au secteur de l’éducation du département. 76 collèges publics sont précisément concernés et la somme du financement allouée pour 2015, comme il a été décidé par la Commission Permanente, est arrêtée à 13 millions d’euros environ au total pour ce secteur. 7,8 millions d’euros sont alors destinés au fonctionnement, 3 millions d’euros à l’équipement et les 2 millions d’euros restant, aux petits travaux de maintenance requis pour le bâti et les équipements.

L’environnement, un autre secteur prioritaire pour SAPHIR

En fait, SAPHIR se présente comme une SEM ou société d’économie mixte de la Réunion. Ayant pour principe d’assurer l’exploitation et la gestion des périmètres irrigués de l’île, dans le but d’un développement social, elle compte aussi l’environnement parmi ses secteurs clés. Lors de ce Conseil général, sa Commission permanente, présidée par Nassimah Dindar, a aussi décidé d’allouer un financement de 3,4 millions d’euros à ce dernier. Selon les votes, 200 000 euros sont par exemple octroyés au Conservatoire botanique national de Mascarin ou CBNM, 360 000 euros à L’association pour la valorisation de l’entre-deux-mondes ou AV2M. Pour leur part, 2 millions sont réservés à la protection et la valorisation du patrimoine naturel de l’île.

Vous aimerez aussi...