Le rôle décisif de l’assistant de vie pendant la canicule

On rencontre les assistants de vie dans les maisons de retraite, mais aussi pour des interventions à domicile.

Pendant la canicule

La France subit en ce moment des fortes chaleurs dont les personnes âgées sont les premières à en souffrir. Il est plus que conseillé de prendre des nouvelles de ses proches, et de leur donner à boire même s’ils disent qu’ils n’ont pas soif. En effet, lorsque l’on atteint un certain âge, la sensation de soif est moins important et ne correspond pas forcément à l’état de déshydratation réel du corps. C’est la raison pour laquelle on opte parfois pour l’utilisation des brumisateurs en complément des boissons afin d’apporter un peu de fraîcheur et une hydratation par la peau.

Si vous n’avez pas la disponibilité pour vous rendre régulièrement chez vos proches âgées afin de vous occuper d’eux, et que vos journées prises par les réunions vous empêchent de leur téléphoner, l’intervention d’un assistant de vie est idéale. En effet, ce professionnel apporte son aide non seulement aux personnes en situations de handicap ou de dépendance, mais elle permet aussi de soulager la famille de ce qu’on appelle la « charge mentale ». Les proches sont plus sereins en confiant mamie ou papy à une personne qualifiée.

La formation de l’assistant de vie

La profession d’assistant de vie n’est pas donnée à tout le monde. Les qualifications sont à la fois sociale et médicale. Il est obligatoire d’avoir suivi une formation d’assistant de vie, notamment via un CAP sanitaire et social. Une certification professionnelle d’assistant de vie permet d’acquérir les compétences permettant de sécuriser les logements des personnes dépendantes, mais aussi de gérer son emploi du temps afin de répondre efficacement aux besoins de chaque employeur. En effet, un même assistant de vie peut travailler pour plusieurs personnes à la fois. 

Vous aimerez aussi...