Création d’une nouvelle région : la Creuse retirée au profit de Vendée

Les périphéries d’Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin vont être modifiées. Selon un rapport du ‘Comité français des pêches’ (CFP), la frontière maritime est très étroite. Un rapport que Manuel Valls analyse avec minutie.

Les frontières de la région Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin (APOIL) risquent de changer bientôt. Le CFP veut que la façade atlantique s’élargisse. Le rapport du CFP stipule qu’en vue de permettre à la région APOIL de rivaliser avec d’autres grandes régions de pêche, il est nécessaire de l’élargir vers des zones qui contiennent davantage de morues et de thons. Ainsi, il est nécessaire que Les Sables-d’Olonne et la Vendée intègrent cette nouvelle grande région.

L’observation du CFP semble intéresser le Premier ministre. Un décret modificatif est actuellement en cours d’étude. Les proches de Manuel Valls affirment qu’il n’est pas envisageable de se priver d’un tel support de développement à cause d’une faute de découpage régional.

Un problème existe

Cela étant, Matignon est face à un grand problème. Selon le décret 2015-29 de janvier 2015 qui délimite les régions, l’incorporation d’un nouveau département au sein d’une importante région n’est faisable qu’avec l’enlèvement d’un département qui y est assimilé.

En ce moment, Matignon est en mauvaise posture. Même si ce n’est pas officiel, il est fort possible que la Creuse soit sacrifiée. Selon certaines rumeurs, un référendum serait proposé aux Creusois afin de choisir la région à laquelle ils souhaitent intégrer.

Pressentant une mauvaise combine, les Auvergnats à Paris annoncent des conséquences difficiles si vraiment la Creuse allait être intégrée à l’Auvergne. En ce moment, les débats continuent, mais le Premier ministre a insisté sur le fait qu’il allait agir au plus vite.

Vous aimerez aussi...